Une tradition d’accueil

La Maison Notre-Dame a une histoire riche de plus de 150 ans : les sœurs de la charité y exercent en effet leur vocation d’accueil et de soin depuis 1866. La Maison s’est adaptée au fil du temps aux nouveaux besoins des personnes qu’elle accueille tout en conservant son âme.

1866

Sœur Lucas, Fille de la charité de Paris, fonde à cette adresse une maison pour personnes âgées, la Maison Notre-Dame.

1882

Quatre sœurs de la Charité de Besançon prennent le relais. A côté de la Maison Notre-Dame, elles ouvrent une école primaire, une école maternelle, un orphelinat qui ont dû fermer suite à la loi sur les congrégations religieuses.

 

 

1914-1918

Durant cette période de première guerre mondiale, la Maison Notre-Dame se transforme en hôpital complémentaire.

1964

La Maison se rénove, un nouveau pavillon est annexé au bâtiment principal.

1981

Un deuxième bâtiment est relié au bâtiment principal.

2003

L’ensemble de la Maison Notre-Dame est réhabilité.

2009

Une unité dédiée aux résidents déambulants et/ou avec troubles du comportement spécifiques est créée.

2012

Afin de renforcer l’accessibilité au bâtiment principal, une passerelle est construite. Ainsi, tous les bâtiments sont reliés.
Les sœurs de la charité qui vivaient sur place quittent l’établissement pour rejoindre d’autres services de la congrégation.
L’activité spirituelle est relayée par le curé de la paroisse Saint-Wandrille du Pecq, les bénévoles de la paroisse Saint-Wandrille du Pecq et par la venue régulière des sœurs de la charité.

2016

La Maison fête ses 150 ans et un jardin thérapeutique est créé. Ce jardin, situé sur une terrasse accessible et abritée, est équipé d’agrès et de barres parallèles utilisées par les kinésithérapeutes lors de leurs séances.

2017

La Maison accueille des bébés tortues pour le plus grand plaisir des résident qui contribuent à bien les soigner.
Ces tortues vivent dans le jardin thérapeutique en été et bien au chaud à l’intérieur en hiver.